Mirabat, Primaat

Mirabat, Primaat

L’histoire de Mirabat commence en 1967 lorsque mon père entend parler d’une coque de Primaat inachevée qu’il trouve jolie et qu’il rachète.

Au terme d’un voyage homérique, il rapatrie cette coque du Tarn et Garonne dans l’Ariège où elle restera en l’état jusqu’en 1999, date à laquelle j’irai la chercher pour la terminer.

Cette coque, que j’ai toujours vue au fond du garage de mon père depuis ma petite enfance, explique certainement ma passion pour la voile et pour mon Primaat. De 1999 à 2007, grâce et avec le soutien de toute ma famille, j’entreprends de terminer la construction de Mirabat, avec de multiples péripéties jusqu’à sa mise à l’eau .

C’est cette histoire que je vous propose de découvrir au travers de cet article:  « Histoire de Mirabat, ou 40 ans de ma vie« .

Marc BIELLE

1 réflexion sur « Mirabat, Primaat »

  1. Bravo Marc, quelle jolie histoire de famille !
    Je te souhaite de très belles navigations dans votre nouveau port d’attache … Et j’espère avoir l’occasion d’y goûter un jour prochain
    Bises a tous

Les commentaires sont fermés.