A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Travaux hiver 2016-17

C’est presque devenu une routine, volja a passé l’hiver dernier au port de Nernier, comme en 2013. Il n’a pas fait froid, ni trop tempétueux, mais humide, ça oui.

Cet été, j’avais identifié trois soucis, partiellement « bricolés » in situ.

  • A de nombreux endroits du pavois, notamment sur l’extérieur,  la peinture bleue n’adhère plus sur le bois : après examen, c’est là où je n’ai pas décapé la peinture précédente, appliquée sans apprêt. Il me faudra donc décaper le pavois (je ne l’avais pas encore fait) pour remonter correctement les peintures.
  • Le pont est constellé d’éclats de la peinture beige. Je me suis longtemps demandé pourquoi, comment ? C’est peut-être l’oeuvre des oiseaux lorsqu’ils chassent les moucherons attirés par la dominante ivoire / beige du pont ? (Ça me rappelle le tailleur de Dominique, à l’occasion d’un mariage, qui attirait tous les moucherons de la contrée…). Bref, il va falloir mastiquer tous ces creux et refaire la peinture de pont.
  • Et puis le scarf du pavois tribord, au maître bau, qui a fini par claquer complètement. Il me faudra le recoller sérieusement.

J’avais l’intention de faire les travaux d’hivernage avant l’hiver. Hélas, je n’ai pas réussi à sortir le bateau avant le 20 septembre, et l’atelier de l’AVAL est loin d’être prêt.

J’ai juste eu le temps de tout poncer (coque, pont, roof), refaire les vernis (listons, mains courantes, hiloires, mat, bôme, barre, tangon), coller le scarf, mastiquer le pont, mais pas de monter les peintures de coque, pont et roof comme je l’avais prévu. Maintenant, il fait humide et froid, 5-6°C le matin, à peine 10-12 °C l’après-midi. Tant pis, je vais devoir laisser passer l’hiver avant de m’y remettre.

Ce qu'il reste du railEt puis une très mauvaise surprise : le bois qui supporte le rail d’écoute de GV est tout pelucheux, pourri à 2 endroits : j’ai dû l’enlever, et je ne vois pas encore comment je vais le remplacer… En attendant, j’ai mastiqué (époxy) et poncé. Pas sûr que je remette tout de suite le rail au printemps, car il faut refaire le support.

Aussi, à l’aplomb du tableau arrière sur bâbord, le CP du pont est délaminé sur 50% de son épaisseur sur 20 x 4 cm. Réparé à l’époxy chargé.

A noter, je suis passé à l’antifouling NoaNoa Rame de Stoppani – qui contrairement à StopMar ne laisse pas de traces sur les jambes quand on se baigne ;-) : après 16 mois dans l’eau, la coque est TRES propre.

Les commentaires sont clos